lundi 21 mars 2011

[Mode]: A la découverte de Gwanni Paris

Page d'Accueil du site Internet de la marque
Vendredi dernier et à l'invitation de Nicolas, je suis partie à la rencontre de Sylvie NKOU, créatrice de mode  bordelaise et plus particulièrement de Gwanni-Paris, la marque qu'elle a lancé en 2010. Passionnée de mode depuis l'enfance, ses créations sont résolument vintage. Elle est tout particulièrement spécialisée dans les robes cocktail et robes de mariage. Interview.


Luxe & Vintage : Sylvie NKOU, pourriez-vous vous présenter en quelques mots pour les lecteurs/lectrices du blog ?
Je m'appelle Sylvie, je suis créatrice de mode. J'ai toujours aimé créer, j'ai été en quelque sorte la petite artiste dans ma famille. Je pense que dans certaines familles, aimer le côté artistique peut faire peur aux parents. J'ai donc suivi de longues études de Droit, je pense premièrement pour me rassurer moi-même, pour montrer que j'étais capable de le faire, et puis aussi pour faire plaisir à ma famille et avoir une certaine position au sein de celle-ci. Et puis à la fin de mes études de Droit, quand j'eus accompli ma mission, il fallait que je réalise vraiment ce pour quoi j'étais faîte. J'ai commencé par faire du mannequinât et par la suite, j'ai crée une agence d'événementiel spécialisée dans la mode. J'organisais notamment des défilés de mode pour des couturiers, des jeunes créateurs. Je me suis également mise à faire du relooking. Et un beau jour, je me suis finalement lancée et j'ai crée ma marque de vêtements, spécialisée dans les robes de mariée, robes de cocktail. Je me souviens que petite, lorsque je regardais le dessin animé Cendrillon, je me suis rendue compte que je ne rêvais pas d'être Cendrillon mais plutôt la marraine la fée. Le fait d'avoir une baguette magique, de transformer une jeune fille qui est malheureuse, qui ne se sent peut-être pas si bien que ça dans sa peau, et de faire en sorte qu'une fois qu'elle m'ait vu, elle se sente comprise.


Luxe & Vintage : On ne peut pas dire donc que vous ayez suivi une formation dite classique, dans une école de mode, etc. mais que vous êtes plutôt autodidacte, que c'est l'envie de créer qui a fait que vous avez appris sur le "tas" ?
Tout à fait. J'observais beaucoup, j'ai toujours été passionnée de mode, depuis toute petite en plus. C'est drôle, quand on a une passion depuis l'enfance, elle ne vous quitte jamais. Dans ma famille, je suis la petite dernière; je restais souvent dans mon coin, à découper les jupes de mes sœurs pour créer des robes à mes poupées. Ça a toujours été comme ça, et par la suite j'imaginais des silhouettes pour mes amies lorsqu'elles devaient sortir. Je n'ai pas eu de formation classique, lorsque j'étais plus jeune, j'étais dans une école religieuse et j'ai appris à coudre, tricoter, crocheter et j'ai toujours adoré ça. Du coup, on retrouve beaucoup de crochet dans mes créations. Je l'adapte à ma "sauce", puisque je l'associe avec de la dentelle, de la fibre de soie. Mon imagination fait le reste.


Luxe & Vintage : Depuis quand votre marque existe-t-elle réellement ?
Réellement, lorsqu'on ne tient pas compte de tout le côté administratif, nous nous sommes fait connaître du public à partir d'octobre 2010.


Luxe & Vintage : A quel public s'adresse essentiellement votre marque ?
J'aimerais dans l'absolu que mes créations s'adressent, non seulement aux jeunes mariées, mais aussi aux jeunes femmes qui veulent tout simplement trouver une jolie robe pour sortir, pour un évènement particulier (anniversaire, anniversaire de mariage), et qu'elles estiment à leur goût. Au niveau des jeunes mariées que j'ai reçu jusqu'à présent, elles me remarquent car elles trouvent chez moi quelque chose de différent. Je pense que la différence vient peut-être du fait justement que je n'ai pas eu de formation classique. Ça se voit que c'est différent. La plupart d'entre elles ont remarqué mes créations mélangeant laine et plume, elles ont trouvé ça original et ont voulu venir me voir. Je suis ensuite passée au dessin de leur robe. Je les fais ensuite réaliser à l'atelier. Je pense qu'avec une mariée, tous les autres créateurs peuvent le dire, la relation qui se crée est de l'ordre de l'intime. Il s'agit d'une journée très spéciale pour elle et nous sommes là pour répondre à ses attentes.


Luxe & Vintage : D'où vient votre inspiration en général pour vos créations ?
Je trouve mon inspiration dans les magazines, l'actualité, d'autres coutures. Étant d'origine étrangère et étant venue en France toute petite, par la force des choses je pense que cela m'a obligé à regarder d'autres cultures. J'ai toujours étais curieuse de savoir comment se comportaient les geishas, j'admirais le kimono japonais. Dans mes robes en réalité, si l'on regarde bien, on trouve diverses inspirations. Je suis passionnée par les années 40-50 et cela se retrouve dans mes créations. J'aime beaucoup la mode à l'époque de Givenchy, quand Audrey Hepburn en était l'égérie. Je trouve que les femmes avaient alors une vraie élégance. J'aime également admirer les costumes de scène, les costumes traditionnels portés par les indiens par exemple.


Luxe & Vintage : Pouvez-vous nous décrire votre processus de création ? Êtes-vous en charge de tout le processus, de A à Z ou bien faîtes-vous appel à des intervenants extérieurs ?
Dès que j'ai une collection en tête, je dessine tous les modèles. Je m'occupe directement du design, je choisis la matière la plus appropriée, je ne choisis généralement que de travailler des matières nobles, comme la soie sauvage ou l'organza. Ensuite, je vois la patroneuse, car je ne m'occupe pas des patrons. Elle réalise le modèle en fonction du dessin que je lui transmets. A partir de là, je travaille avec des couturières en free-lance et ensuite, je fais faire l'essayage sur un mannequin pour voir si le modèle "tombe" comme je l'ai imaginé. C'est un travail d'équipe.

Luxe & Vintage : Quels sont vos projets à l'avenir ?
J'aimerais déjà être connue des particuliers sur Bordeaux, qu'ils puissent voir et juger de la qualité de mon travail. Petit à petit, et compte tenu des circonstances économiques, j'aimerais entrer en contact avec des professionnels pour faire de la revente, être distribuée dans des boutiques multimarques et me positionner dans la niche haut de gamme/luxe, puisque toutes mes créations sont fabriquées en France. Je veux cependant que cela reste un luxe accessible, il y a de toute façon plusieurs niveaux dans le domaine du luxe. Il n'y aura jamais de grande quantité car je veux que cela reste à dimension humaine. C'est le côté rare que je veux surtout développer.

Site Internet - Facebook - Twitter

Merci à Nicolas et Sylvie de m'avoir reçu dans leur magnifique show room situé 98, quai des Chartrons à Bordeaux :)

4 commentaires:

Merci à toi Nathalie d'avoir accepté notre invitation et merci également pour cet article très intéressant et très pro!
L'équipe Gwanni te remercie!

Nicolas
Gwanni - Créateur de Mode
www.gwanni-paris.fr

La première robe est franchement magnifique!

Je l'ai revue à Paris. très très beau.. et fin. J'adore

Je l'ai revue à Paris et j'ai adoré: très fin, très beau! La classe quoi....

Enregistrer un commentaire