samedi 12 avril 2014

[Cinéma]: 47 Ronin

 
Synopsis : Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l'honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l'aide de Kai - un demi sang qu'ils avaient jadis renié - lors de leur combat à travers un univers violent, peuplé de monstres mythologiques, de métamorphoses maléfiques et d'effroyables dangers. Cet exil sera l'occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d'insoumis l'énergie de marquer à jamais l’éternité.
 

Mon avis : 47 Ronin marque le grand retour de Keanu Reeves (Sad Keanu pour les intimes ^^) au cinéma, 15 ans après le succès de la trilogie Matrix. Le film s'inspire d'une légende japonaise classique, elle-même tirée d'un fait réel historique. C'est une histoire très connue au Japon (plus que la Bible, c'est dire !) et très appréciée car elle défend des valeurs de loyauté, de sacrifice, de dévouement et d'honneur. Héros nationaux, les 47 Ronin bénéficient même d'une célébration annuelle : le 14 décembre, le festival de Gishisai, dans la ville d'Ako, où eurent lieu les évènements, la ville se couvre de bannières et lanternes colorées. Chaque année, des milliers de pèlerins visitent le temple de Sengaku-ji où reposent les valeureux Ronin, tous enterrés sur une seule rangée face à la tombe de leur seigneur. Pour revenir au film en lui-même, il s'agit là d'une adaptation américanisée de l'histoire, avec l'intégration de touches fantastiques pour plaire au plus grand nombre. Les paysages & décors sont grandioses, à l'image du Japon d'antan. Maintes fois repoussé, le film n'a pas rencontré le succès espéré au box office international, ne rentrant même pas dans ses (colossaux) frais de production. C'est bien dommage, car si le film n'est pas le blockbuster de l'année, il offre tout de même un honnête divertissement (divertissement qui eu le mérite de me faire découvrir une histoire qui m'était inconnue jusqu'alors). Petit aparté sur la présence de Rick Genest alias Zombie Boy : si ce dernier est mis en valeur sur l'affiche à la manière d'un personnage principal, son apparition dans le film, elle, est anecdotique ! Je vous laisse faire votre propre avis avec la bande-annonce ci-dessous :)
 

1 commentaires:

J'ai beaucoup aimé ce film, qui offre un très bon divertissement avec une histoire qui tient la route en fond (ce qui est loin d'être le cas des block-busters classiques). Dommage qu'il n'ait pas rencontré le succès escompté.

Enregistrer un commentaire